• Billy

Du Château de L'Isle, passons par la Pierre Pendue et visitons les sources de la Venoge

Une jolie boucle au départ de L'Isle, petit village situé dans la région du Pied du Jura, dans le canton de Vaud.

Les infos utiles : 

Longueur du parcours et temps de marche: 9km , 2h40

Difficulté : 1 patte

Fréquentation : très faible

Important : Tu peux détacher ton humain tout au long de la balade, pour autant que tu respectes les règlementations en vigueur et que tu l'attache en présence de troupeaux. Dans le village de L'Isle, des poubelles avec des sachets à déjections sont disponibles.

Prend de l'eau avec toi.


Comment se rendre au départ en voiture : Autoroute A1 sortie Morges, direction la gare et depuis le rond point de la gare, suivre les panneaux indiquant Vallée de Joux - L'Isle.

Tu peux t'y garer à la gare ou au milieu du village il y a deux grands parking.

Le lien google maps :


https://www.google.ch/maps/place/Gare+de+l'Isle-Mont-la-Ville/@46.620287,6.3891651,14.29z/data=!4m13!1m7!3m6!1s0x478c4ae25b59e327:0xeb834e24aec8fd9d!2s1148+L'Isle!3b1!8m2!3d46.6183489!4d6.4134809!3m4!1s0x478c4b1d364a4621:0x1f53106a201b042d!8m2!3d46.6172714!4d6.4111769



Comment se rendre au départ en transports publics : Depuis la gare de Morges, emprunte le petit train MBC en partance de la voie 5. Attention, avertis ton maître de changer de train à Apples et de bien regarder les horaires sur le site : www.mbc.ch , car il n'y a pas toujours de correspondances à Apples pour L'Isle.

L'Isle est le terminus du deuxième petit train.

 

Es-tu prêt à découvrir le secret de la Pierre Pendue ? Enfile tes baskets et suis les traces de mes coussinets!

Notre promenade débute à la jolie gare de L'Isle. Continue en direction du centre du village, tu y découvrira sur ta gauche le magnifique château de L'Isle, construit en 1696 par Charles de Chandelieu. Si tu aimes l'histoire et que tu souhaite en savoir plus, clique sur ce lien : https://www.morges-tourisme.ch/fr/P4972/le-chateau-de-l-isle

Sinon continue à marcher à travers le village. Tu arrivera où la route tourne sur la gauche et à ta droite il y a un grand parking. Continue tout droit direction " Les Mousses" Tu passera devant le tea-room boulangerie Yves Holz. Si tu n'as pas de pique-nique ou de quoi grignoter pendant ta marche, je te conseille vivement de t'y arrêter. Les sandwichs mousse au jambon sont terribles, j'en salive encore d'ailleurs... Tu peux aussi te garder l'estomac ouvert pour le retour de la balade et manger sur place sur la chouette terrasse.

 
 

Continue toujours sur ce chemin, tu va doucement sortir du village, passer devant une gravière et tu te retrouvera sur ce qui se nomme la Route des Mousses. Suis cette route pendant un moment, tu passeras devant un terrain de foot et un stand de tir.

Tu arrivera par la suite à une sorte de croisée, prend alors la route direction gauche, puis peu de temps après, un chemin tourne sur la droite, emprunte le.

 
 

Le chemin va tout droit et entre dans une forêt. Continue à suivre ce chemin et au bout d'un certain temps, tu verras sur ta gauche un autre chemin, les flèches indicatrices jaune t'indiquent "Pierre Pendue", suis ce chemin qui monte à travers une forêt pour se transformer petit à petit en sentier. Au bout d'un certain temps tu arrivera à la fameuse "Pierre Pendue"...

 
 

Te voici arrivé à la Pierre Pendue. Une grosse pierre qui repose paisiblement au milieu de la forêt. Ressens-tu l'atmosphère particulière qui se dégage de l'endroit ? Moi en tout cas, j'ai beaucoup apprécié, je l'ai trouvé très apaisante. Mais à propos, pourquoi appelle t'on cette pierre la Pierre Pendue ?

La pierre a l'air de tenir en équilibre, mais ce n'est qu'une apparence! Une légende raconte qu'elle tournerai sur elle même durant la nuit du solstice, à minuit...

Peut être que si tu t'y rend durant la nuit du solstice et que tu caches bien... tu pourras la voir tourner!

 
 

Une fois que tu as visité ce lieu mystique, continue par le même sentier duquel tu es arrivé. Le sentier est aussi didactique, tu y découvrira des panneaux d'éveil spirituel.

Une fois sorti de la forêt tu arrivera à une route forestière. Avec mon humaine nous sommes montés à destination du village de Mont-la-Ville.

La route monte et si tu te retourne, tu apercevra une magnifique vue sur le plateau.

Passé les premières habitations, un chemin part sur la gauche, juste en face d'une jolie maison blanche aux volets rouge. Suis le balisage pour redescendre direction L'Isle Gare.

 

 

La petite route goudronnée descend, longe une toute petite rivière dans laquelle je me suis rafraîchis les coussinets, que du bonheur ! Peut être par temps très sec elle n'existe pas. Tu passera devant la STEP. Continue en suivant le balisage. Tu passera à travers champs pour retourner dans la forêt. Avec mon humaine nous avons bien suivi le balisage mais ça ne correspondait au chemin indiqué sur la carte, toutefois ce n'est pas grave du moment que tu suis les flèches jaunes tu arrivera dans le haut du village de L'Isle.

 
 

Une fois arrivé à L'Isle, si tu as encore assez d'énergie tu peux aller visiter

les Sources de la Venoge. Traverse le village je te met la carte depuis le point d'arrivée de la balade vers le cimetière.




D'ailleurs à propos connais-tu le poème écrit par M. Jean-Villard Gilles? Je te l'écrit ci-dessous , à lire avec un fabuleux accent vaudois!


On a un bien joli canton : des veaux, des vaches, des moutons, du chamois, du brochet, du cygne ; des lacs, des vergers, des forêts, même un glacier, aux Diablerets ; du tabac, du blé, de la vigne, mais jaloux, un bon Genevois m’a dit, d’un petit air narquois : – Permettez qu’on vous interroge : Où sont vos fleuves, franchement ? Il oubliait tout simplement la Venoge !

Un fleuve ? En tout cas, c’est de l’eau qui coule à un joli niveau. Bien sûr, c’est pas le fleuve Jaune mais c’est à nous, c’est tout vaudois, tandis que ces bons Genevois n’ont qu’un tout petit bout du Rhône. C’est comme : «Il est à nous le Rhin !» ce chant d’un peuple souverain, c’est tout faux ! car le Rhin déloge, il file en France, aux Pays-Bas, tandis qu’elle, elle reste là, la Venoge !

Faut un rude effort entre nous pour la suivre de bout en bout ; tout de suite on se décourage, car, au lieu de prendre au plus court, elle fait de puissants détours, loin des pintes, loin des villages. Elle se plaît à traînasser, à se gonfler, à s’élancer – capricieuse comme une horloge – elle offre même à ses badauds des visions de Colorado ! la Venoge !

En plus modeste évidemment. Elle offre aussi des coins charmants, des replats, pour le pique-nique. Et puis, la voilà tout à coup qui se met à fair’ des remous comme une folle entre deux criques, rapport aux truites qu’un pêcheur guette, attentif, dans la chaleur, d’un œil noir comme un œil de doge. Elle court avec des frissons. Ça la chatouille, ces poissons, la Venoge !

Elle est née au pied du Jura, mais, en passant par La Sarraz, elle a su, battant la campagne, qu’un rien de plus, cré nom de sort ! elle était sur le versant nord ! grand départ pour les Allemagnes ! Elle a compris ! Elle a eu peur ! Quand elle a vu l’Orbe, sa sœur – elle était aux premières loges – filer tout droit sur Yverdon vers Olten, elle a dit : «Pardon !» la Venoge !

«Le Nord, c’est un peu froid pour moi. J’aime mieux mon soleil vaudois et puis, entre nous : je fréquente !» La voilà qui prend son élan en se tortillant joliment, il n’y a qu’à suivre la pente, mais la route est longue, elle a chaud. Quand elle arrive, elle est en eau – face aux pays des Allobroges – pour se fondre amoureusement entre les bras du bleu Léman, la Venoge !

Pour conclure, il est évident qu’elle est vaudoise cent pour cent ! Tranquille et pas bien décidée. Elle tient le juste milieu, elle dit : «Qui ne peut ne peut !» mais elle fait à son idée. Et certains, mettant dans leur vin de l’eau, elle regrette bien – c’est, ma foi, tout à son éloge – que ce bon vieux canton de Vaud n’ait pas mis du vin dans son eau… la Venoge !



 

J'espère que la découverte de ce charmant village du Pied du Jura t'as plu! N'hésite pas à écrire à mon humaine si tu as des partages ou des suggestions ! En attendant, grosses léchouilles et à tout bientôt au long des sentiers!

 

272 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout